Des dermatologues alertent sur des signes cutanés, d'autres appellent à la

Des dermatologues alertent sur des signes cutanés, d'autres appellent à la "prudence"

Des dermatologues français ont alerté population et corps médical sur ce qu'ils considèrent comme des "manifestations cutanées" de la maladie Covid-19, notamment des pseudo-engelures ou des rougeurs persistantes, tandis que d'autres ont appelé mercredi à la "vigilance" et à la "prudence" sur ce point.

Covid-19: Anosmie, un nouveau syndrome?

Covid-19: Anosmie, un nouveau syndrome?

Plusieurs sources d’information ont rapporté de l’anosmie comme symptôme inaugural chez des patients suspects ou confirmés Covid-19 un peu partout à travers le monde. Face à la multiplication des déclarations médicales dans la presse, un groupe de spécialistes ORL de l’IFOS a développé un questionnaire permettant d’investiguer ces troubles de l’odorat et du goût chez des patients infectés par le Covid-19.

Derniers commentaires

  • Réalisme ´ compétence , intégrité professionnelle,, honnêteté intellectuelle, compassion, voilà quelques. Qualités pour agir de façon adequate

    Que retenir de pratique de l’actualité scientifique du Covid-19?

  • Comme toujours, quand une maladie transmissiblé quelque soit le mode de transmission, elle est déclarée provoquée par une classe sociale particulière , celle à laquelle on n’appartient pas et/ou une ethnie différente de la sienné ou une orientation sexuelle différente de la...

    Quelques belles théories sur la syphilis

  • Ce n'est pas que 65 % des Belges sont imprévoyants, c'est que 65% des Belges n'ont pas les moyens d'économiser quand il devient difficile de boucler les fins de mois même avec un salaire pour 65% de la population qui se paupérisme de plus en plus pendant que 5à 10% s'enrichissent...

    A peine 11% des Belges préparent leur pension

  • Précisons que ça vaut pour des actions individuelles et pas pour les sicavs et fonds de placements.
    Difficile de les obtenir par les banques et risque sur les actions individuelles.

    L’exonération du précompte mobilier: parcours du combattant?