Tache rosée aspécifique

[1. Clinique du mélanome, Clin. Univ. St-Luc, UCL. 2. Clinique du mélanome, Clin. Univ. St-Luc, UCL, Bruxelles; Service de Dermatologie, CHR Mons-Hainaut]

 

Une patiente de 61 ans se présente à son contrôle suite à un mélanome diagnostiqué 3 ans auparavant.

 

A l’examen systématique, on remarque une tache rosée aspécifique sur la cheville gauche (Figure 1). La patiente ignore l’historique de cette lésion qui est par ailleurs asymptomatique.

L’examen dermoscopique met en évidence un pattern régulier de structures rondes ou ovalaires, de couleur rosée et assez régulièrement réparties sur la lésion (Figure 2). Un examen attentif permet de déceler qu’il s’agit de vaisseaux «entortillés» formant ce qu’on appelle des glomérules. Ce pattern est hautement évocateur d’une maladie de Bowen.

La lésion a été biopsiée et confirme ce diagnostic. Dans cette pathologie, on peut également parfois observer des fines squames jaunes opaques et des micro-érosions, ce qui n’était cependant pas le cas chez cette patiente. 

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.