Récidive de carcinome basocellulaire, traitée par immunocryochirurgie

Une patiente de 83 ans, en bonne santé, consulte en février 2012 pour traitement d’une plaie sur le nez, 10 ans après une intervention chirurgicale pour un carcinome basocellulaire du nez (Figure 1). Après l’intervention, la patiente n’a pas présenté de problème pendant 6 ans.  Au bout de 6 ans, elle a développé une récidive. Durant une période de 4 ans, la patiente n’a pas voulu consulter un dermatologue par crainte d’une deuxième intervention, vu son âge avancé. Finalement, elle s’est présentée dans mon cabinet pour un simple traitement palliatif.

 

Figure 1.

 

Après l’examen médical, j’ai décidé d’appliquer un traitement par immunocryochirurgie1. Il s’agit d’une combinaison d’azote liquide avec de l’imiquimod.

Le protocole d’immunocryochirurgie2,3,4 consiste en l’application d’imiquimod pendant deux semaines (1 fois par jour) suivie de l’application d’azote liquide (2 fois/20 sec). Le même jour de l’application de l’azote liquide on continue avec l’imiquimod pour une période de trois semaines. Ce traitement a apporté une amélioration importante sur le tissu tumoral après la première séance de 5 semaines. Une deuxième séance fut instaurée et au bout de ce deuxième cycle, nous observons la destruction complète de la tumeur et un résultat esthétique très acceptable (Figure 2).

 

Figure 2.

 

Aujourd’hui, 5 ans après ce traitement, la patiente n’a toujours pas développé de récidive.  

Le nouvel élément important du protocole d’immunocryochirurgie consiste dans le fait que l’application de l’azote liquide ne s’effectue pas avant l’usage de l’imiquimod, mais au cours de la thérapie, afin de maximiser le résultat de chaque traitement.4,5

 

Références
1. Gaitanis G, Nomikos K, Vava E, Alexopoulos EC, Bassukas ID. Immunocryosurgery for basal cell carcinoma: results of a pilot, prospective, open-label study of cryosurgery during continued imiquimod application. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2009 Dec;23(12):1427-31.
2. Nakuçi M, Bassukas ID. Office-based treatment of basal cell carcinoma with immunocryosurgery: feasibility and efficacy. Acta Dermatovenerol Alp Pannonica Adriat. 2013;22(2):35-8.
3. Gaitanis G, Bassukas ID. Immunocryosurgery for non-superficial basal cell carcinoma: a prospective, open-label phase III study for tumours ≤ 2 cm in diameter. Acta Derm Venereol. 2014 Jan; 94(1): 38-44.
4. Gaitanis G, Alexopoulos EC, Bassukas ID.  Cryosurgery is more effective in the treatment of primary, non-superficial basal cell carcinomas when applied during and not prior to a five week imiquimod course: a randomized, prospective, open-label study. Eur J Dermatol. 2011 Nov-Dec;21(6):952-8.
5. Bassukas ID, Gaitanis G. Combination of cryosurgery and topical imiquimod: does timing matter for successful immunocryosurgery? Cryobiology. 2009 Aug;59(1):116-7.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.