Une nouvelle application digitale pour le suivi des cicatrices de brûlures

Une nouvelle application belge visant à améliorer les traitement des cicatrices de brûlures sera présenté ce mardi au salon Health&Care à Gand. Elle a reçu l’aide de Andaman7, d’Awell et le soutien de NumeriKare.

C’est lors du beHealth Hackathon, organisé par PartenaMut et Lifetech.brussels en décembre dernier et soutenu par NumeriKare que les équipes d’Andaman7 et d’Awell ont eu l’occasion de travailler ensemble sur un des projets retenus par le jury. Fort de ce soutien, le projet Scar Pathway visant à améliorer le traitement des cicatrices de brûlures a été mis sur les rails et est aujourd’hui sur le point de voir le jour.

Quotidiennement, onze patients sont atteints de brûlures sévères en Belgique. Et ces cicatrices évoluent pendant deux ans encore. Le suivi de la cicatrice, l’écoute du patient et la communication entre le patient et le personnel soignant sont déterminants pour en réduire les effets négatifs.

Ce suivi a lieu jusqu’à présent sur base d’un questionnaire papier, demain, grâce à la combinaison des expériences médicales du centre Oscare de l’Université d’Anvers, des techniques d’Awell et d’Andeman7, une solution digitale améliorera la continuité des soins.

Awell et Andaman7 sont complémentaires. Awell propose une solution web qui facilite le travail des équipes au sein de l’hôpital et garantit un bon suivi du trajet de soins autour du patient. Andaman7 offre la possibilité technique d’élargir ce dialogue avec le patient à l’intérieur et à l’extérieur de l’hôpital.

Ainsi, au départ d’un protocole standard, une version personnalisée peut directement être envoyée sur l’appli du patient. Et inversement, le patient peut renvoyer du feedback à l’équipe soignante de l’hôpital.

Pour Philippe Lemmens, COO d’Andaman7, «En combinant les forces d’Awell et d’Andaman7, nous améliorons la qualité des soins et de suivi du patient sans donner une charge de travail supplémentaire au monde médical. Cette continuité de soins se fait de manière totalement automatisée et permet d’intervenir rapidement en cas d’alerte.»

«En discutant de solutions pour les soins de santé, tout le monde est convaincu que le partage d'information est l'objectif ultime. Mais cela ne suffit pas. Trop d'efforts et de ressources sont investis pour tenter de résoudre ce problème. Ce n'est pas parce qu’on partage l'histoire complète d'un patient, qu’on comprend quelle est la prochaine étape pour ce patient, ce qui a été fait, etc. Awell vise à résoudre cela en agissant comme un GPS pour les équipes de soins. Il ne s'agit pas seulement de partager les données, mais de guider le processus tout au long du parcours du patient.», explique Thomas Vande Casteele, co-fondateur et CEO d’Awell.

Le projet Scar Pathway sera présenté les 24, 25 et 26 avril sur le stand d’Awell et Andaman7 au salon Health&Care qui se tient au Flanders Expo de Gand.

Care pathway

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.