Bientôt une nomenclature pour la télé-expertise en dermatologie

Aux Pays-Bas, 130.531 consultations de téléconsultation en dermatologie ont été menées par l'intermédiaire de « KSYOS Telemedisch Centrum » entre 2006 et la fin de 2015. « Les résultats de l’expérience aux Pays-Bas sont intéressants. Ils ont montré d’années en années, que les médecins généralistes ont appris à mieux reconnaître les pathologies de la peau au fil des contacts qu’ils avaient avec les dermatologue » explique Jacques de Toeuf.

Concrètement, chez nous, le même type de projet devrait voir le jour en 2020. « Il y a une demande de nomenclature qui a été faite et le dossier est au CTM. » Concrètement, le dermatologue et le médecin généraliste devront communiquer avec un logiciel labellisé de téléconsultation dans le cadre d’un dossier patient informatisé avec le consentement du patient. “L’intérêt réside notamment dans la rapidité de l’avis rendu dans les 48h.” Il est prévu que le coût  soit nul pour le patient ce qui constitue un avantage pour le patient précarisé. Dans le cas de tumeurs cutanées, le patient pourra être adressé au spécialiste compétent qui pourra le prendre directement en charge sans consultation préalable. Un budget a déjà été évoqué pour une moyenne de 15.000 téléconsultations annuelles de dermatologie. Cela réprésenterait 308.700,00 euros (15.000 x 20,58 euros).

Lire aussi : Téléconsultation : Jacques de Toeuf révèle les projets de l’ABSyM

> Le débat se poursuit sur @MediSphereHebdo @LeSpecialiste @NumeriKare

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.